Comment mettre en place un système de gestion cohérent et écologique des matières organiques en Région de Bruxelles-Capitale ?

Partout en Europe et dans le monde, la gestion des bio-déchets présente un grand potentiel d’amélioration. En région de Bruxelles-Capitale, près de 80% sont incinérés, manquant l’opportunité de les valoriser en gaz et/ou en engrais alors même que les sols agricoles s’appauvrissent et que l’horticulture urbaine a le vent en poupe.

Parallèlement aux solutions thermo-industrielles qui se développent pour la collecte, le traitement et la valorisation de ces matières, émerge un nombre croissant d’initiatives locales, ancrées dans les communautés et les collectivités, qui proposent également des solutions pour mieux exploiter le potentiel de ces bio-déchets d’un point de vue écologique, économique et social.

 

 

Pourtant, ces projets se heurtent encore à un ensemble de barrières (règlementaires, politiques, économiques…) qui les empêchent de jouer un rôle à part entière au sein d’un système cohérent de gestion des matières organiques à l’échelle de la Région Bruxelles-Capitale et de ces territoires adjacents.

 

 

Station de compostage ouverte aux habitants et gérée par la Commune de Schaerbeek.

Les partenaires de l’Opération Phosphore s’efforcent ainsi de co-créer et de co-construire avec les acteurs clés du système actuel, la mise en place de cette « gestion différenciée » des matières organiques.