Le projet « Voisins d’Énergie » (VdE) est une recherche collaborative sur le thème de l’énergie qui s’inscrit dans le cadre de l’appel à projet « co-create » sur la résilience urbaine d’Innoviris (Ministère bruxellois de la Recherche). Cette action soutient des projets qui proposent des innovations sociétales dans la perspective d’autonomie vis-à-vis des services interdépendants sur lesquels repose notre société urbaine (notamment la limitation des ressources minérales et énergétiques).

Le projet a été approuvé pour une période de 18 mois renouvelable une fois et a débuté au 1er janvier 2020. Au total, ce sont au moins six groupes d’habitants, deux laboratoires de recherche et deux associations qui participent au projet VdE.

Ce projet a pour ambition de tester en co-création une série d’expérimentations autour de l’énergie au sein de groupes d’habitants vivant dans un lieu commun ou à proximité l’un de l’autre sur le territoire bruxellois. Ces groupes d’habitants se définissent comme des Communautés d’Énergie (CdE) c’est-à-dire des groupes de voisins qui se rassemblent autour de moyen(s) de production d’électricité et de chaleur (énergie solaire photovoltaïque, cogénération, …) et qui s’organisent pour exercer de nouveaux droits pour les usagers (partager de l’énergie, la vendre, offrir des services d’efficacité énergétique,…) et réduire leurs consommations.

La question de recherche principale est : Comment des citoyens peuvent-ils s’organiser en communautés d’énergie pour s’approprier la question énergétique et augmenter leur capacité d’agir dans le paysage énergétique bruxellois ? Pour en savoir plus, voyez l’ensemble des sous-questions de recherche ici.

Une hypothèse parmi d’autres que nous posons est la suivante: plus la production et la consommation sont équilibrées au niveau local, meilleure est la résilience du système énergétique. On tente ainsi de limiter les surplus de flux au sein des réseaux électriques, c’est-à-dire de limiter les courants qui remontent des quartiers vers le réseau via les cabines basse tension. Le projet vise à explorer ces « circuits courts » de l’énergie dans des contextes divers et représentatifs de la région : copropriété, regroupement de maisons unifamiliales, habitat groupé, logement social, école… Le partage d’électricité entre voisins n’est aujourd’hui pas autorisé en région bruxelloise, mais des dérogations sont possibles dans le cadre de projets pilotes. L’unité territoriale d’une CdE peut prendre des formes différentes. Chaque CdE détermine ses objectifs et son modèle de gouvernance, dans le cadre du projet.

Le projet part du constat que la « transition énergétique » est intrinsèquement sociale et politique, au sens où elle modifie non seulement les infrastructures, mais aussi les pratiques, les institutions et les normes. L’appropriation de la question énergétique par les habitants est au cœur de « Voisins d’Énergie ». Les dispositifs de co-expérimentation visent à dépasser l’approche technico-économique centrée sur des individus qui ne se parlent pas et qui sont équipés de dispositifs automatisés. Au sein des CdE, nous explorerons des modes adéquats d’interaction entre usagers, des formes juridiques adaptées et l’usage de technologies simple. Nous souhaitons prendre le temps de faire émerger des formes d’organisation et de les mettre en œuvre avec des partis pris différents, issus des aspirations des uns et des autres dans chaque CdE, mais aussi d’explorer le champ des possibles à partir des besoins et envies exprimés.

Un forum et un wiki sont utilisés pour développer la boîte à outils nécessaires à la constitution d’une communauté d’énergie.

Si vous voulez vous joindre à la recherche où pour toute information supplémentaire, veuillez envoyer un courriel à l’adresse suivante:

info@voisinsenergie.be

-Contenu français, nous n'avons pas reçu de traduction néerlandaise-

Si vous voulez vous joindre à la recherche où pour toute information supplémentaire, veuillez envoyer un courriel à l’adresse suivante:

-Contenu français, nous n'avons pas reçu de traduction néerlandaise-