Les principes de durabilité CosyFood

Les principes constituent les objectifs de durabilité à atteindre. Ces principes sont théoriques, mais ancrés dans les réalités quotidiennes et les valeurs des partenaires du projet CosyFood. Le caractère normatif, orientés, parfois radical du référentiel est tout à fait assumé. Il s’agit, avec le projet, de construire le socle d’une évaluation qui se veut au plus près des préoccupations des acteurs concernés. En tout, on a déterminé 14 principes de durabilité. Principe 1 Equité - Le système se fonde sur des échanges équitables Principe 2 Viabilité économique - Le système favorise la viabilité économique de chaque acteur du système Principe 3 Développement du territoire - Le système contribue au développement du territoire Principe 4 Travail digne - Le système permet un travail digne et favorisant le bien-être Principe 5 Autonomie - Le système contribue à l'autonomie de tous les acteurs du système Principe 6 Patrimoine - Le système favorise la valorisation et la préservation des savoirs faires et des patrimoines, notamment agricoles Principe 7 Bien-être animal - Le système favorise le respect du bien-être animal Principe 8 Environnement - Le système favorise le respect, la préservation et la régénération de l'environnement, en ce compris la biodiversité Principe 9 Solidarité - Le système favorise la solidarité et la création de liens sociaux Principe 10 Transparence - Le système favorise la transparence et la participation Principe 11 Santé - Le système favorise le respect de la santé des producteurs et des consommateurs Principe 12 Sensibilisation - Le système participe à la sensibilisation du grand public Principe 13 Energie Le système favorise la réduction de l'empreinte énergétique Principe 14 Circularité - Le système favorise la circularité des flux de ressources tout au long de la chaine

Principes, Critères et Indicateurs

La logique à trois niveaux

Les principes constituent les objectifs de durabilité à atteindre. Ces principes sont théoriques, mais ancrés dans les réalités quotidiennes et les valeurs des partenaires du projet CosyFood. Le caractère normatif, orientés, parfois radical du référentiel est tout à fait assumé. Il s’agit, avec le projet, de construire le socle d’une évaluation qui se veut au plus près des préoccupations des acteurs concernés.
Les critères sont les conditions de respect des principes. Nous avons retenus deux types de conditions de respect des principes : des performances à atteindre et des pratiques à mettre en œuvre. Ces deux types de critères permettent une autoévaluation de l’état de durabilité conjugué à une autoévaluation des pratiques concrètes mises en œuvre. Les critères de durabilité, qu’ils soient « performance » ou « pratiques » peuvent être des conditions de respect de plusieurs principes. De même, certaines pratiques permettent d’atteindre le seuil de plusieurs performances. Les influences multiples entre un critère et plusieurs principes et entre une pratique et plusieurs performances illustrent la complexité et la nature transversale de la durabilité. Les relations entre les éléments du référentiel sont à ce stade des hypothèses que nous n’avons pas systématiquement vérifiées. Nous vous invitons d’ailleurs à réfléchir et à établir vous-même des relations d’interdépendance entre les principes et critères, sur base de notre proposition de référentiel et selon votre expérience. Vous constaterez que cet exercice de réflexion peut déjà être vecteur d’actions au sein de votre contexte.
Enfin, les indicateurs initient le passage du référentiel – à l’outil d’évaluation. Les indicateurs définis ne vous sont pas présentés ici. Pour chaque indicateur, des seuils sont proposés. Ces seuils se définissent comme des guides à l’interprétation. Trois couleurs – vert, jaune, rouge – indiquent dans quelle mesure le système ou le projet évalué s’aligne sur la vision véhiculée par le référentiel.