CosyFood

Comment définir les systèmes alimentaires durables (SAA) et comment les améliorer grâce à des pratiques et des outils spécifiques ?

Accueil

A Bruxelles comme ailleurs en Europe et dans le monde, de nombreux projets d’alimentation durable et alternative voient le jour. On parle de plus en plus d’alimentation durable et de transition vers un système alimentaire plus durable et résilient. Les politiques et les administrations commencent à s’intéresser à la question alimentaire. C’est le cas à Bruxelles, avec la stratégie Good Food.
Mais la durabilité d’un système alimentaire, c’est quoi ? Qu’est-ce que cela implique concrètement dans la pratique pour une filière de distribution et l’ensemble des acteurs qui y sont impliqués ? Quelles sont les questions à se poser et les réflexions à engager pour appréhender la durabilité ?

Le magasin Färm, le réseau des GASAP (groupe d’achats solidaires de l’agriculture paysanne) et la Ruche qui dit oui (Forest) se sont associés à l’Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire de l’ULB afin d’analyser la durabilité de ces trois systèmes alimentaires alternatifs.

L’objectif est d’affiner la connaissance des pratiques en termes de durabilité et si possible de les améliorer. Il s’agit également de comprendre l’impact qu’ils ont sur les acteurs avec qui ils collaborent (notamment les producteurs) et faire émerger ainsi des pistes de soutien efficaces. Les différents acteurs du projet sont considérés comme des co-chercheurs.

Le projet de recherche souhaite soutenir les alternatives alimentaires dans le changement qu’elles désirent porter dans la société. Dans ce but, les co-chercheurs visent à créer un outil d’évaluation de durabilité adapté aux circuits de distribution alternatifs. L’évaluation de durabilité est construite par les partenaires du projet : les consommateurs, les producteurs, les grossistes et les personnes impliquées dans chacun des systèmes partenaires. Les résultats qui naitront de ces évaluations doivent être avant tout utiles aux circuits alternatifs et au service des acteurs qui les composent. Il peut s’agir de sensibiliser les consommateurs et les acteurs publics, d’initier des apprentissages utiles aux producteurs, transformateurs et acteurs économiques qui interviennent dans ces systèmes. Chaque partenaire du projet développe, à partir de ce travail commun, des outils spécifiques utiles à son action quotidienne.

Visite chez un producteur GASAP (Photo:Thomas Beauduin)

Restez en contact avec nous et suivez le reste de nos activités :
Page Facebook : https://www.facebook.com/CosyFood-333817084051715/

Envie d’en savoir un peu plus sur le projet ? Voici un petit article de présentation :
http://farmidable.farm.coop/2018/07/cosyfood/

Partenaires
Färm / Réseau des Gasap / La Ruche qui dit oui ! de Forest - La Vivrière /
IGEAT (Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire) ULB