CosyFood

Résultats des outils spécifiques

Chacun des partenaires a également développé des outils destinés à une utilisation interne.

La Vivrière (ruche qui dit oui ! de Forest)

a développé une grille de diagnostic de ses producteurs.

Les résultats sont disponibles sur le site de la vivrière et sont publiés dans un livre, disponible sur demande auprès d’Aurélie Labarge : info@poids-gourmand.be

Aurélie nous partage en vidéo les résultats du projet au sein de La Vivrière

La Vivrière – nos principes de durabilité et diagnostic producteurs

Le Réseau des GASAP

a développé un système participatif de garantie (SPG)

Après 2 ans d’expérimentations et une dizaine de visites, le processus SPG est rodé et a montré son efficacité. C’est un processus appelé à continuer et à intégrer tous les producteurs du Réseau.

En termes de résultats, chaque visite entraîne des améliorations, parfois déjà en gestation mais que le processus SPG a déclenchées.

Quelques exemples :

  • renforcement de partenariat producteurs – mangeurs
    • amélioration de la communication (bi-)hebdomadaire par l’appel d’un·e GASAPien·ne à son producteur et relais des informations vers l’ensemble des GASAP de ce producteur

    • Remobilisation des groupes suite à la visite et l’amélioration de la communication
  • Renforcement de partenariats entre producteurs : Echanges de pratiques et achats mutuels entre producteurs d’une même région qui n’interagissaient pas

  • Amélioration de la biodiversité : installation de nouvelles haies, amélioration des pratiques de captage et d’utilisation d’eau de pluie
  • Recherche d’un prix plus juste et rémunérateur : assemblée annuelle du producteur avec l’ensemble de ses GASAP pour s’accorder sur un nouveau mode de calcul des prix

Le processus SPG permet l’expression des envies et besoins de chacun et de mieux comprendre et d’améliorer de manière continue les pratiques agricoles et de consommation.

Au-delà du Réseau des GASAP, différentes dynamiques similaires au SPG existaient ou étaient en préparation dans des initiatives ou organisations liées à l’agroécologie. Il a été possible d’animer les rencontres de ces différentes initiatives et de créer une plateforme SPG, sous la bannière d’Agroecology In Action, dont le résultat est un Processus SPG commun à ces différentes initiatives, avec un référentiel agroécologique commun.

Färm

a développé une Charte Biens et Services et un Guide d’optimisation de Gestion des Déchets.

La Charte Biens et Services et le Guide d’optimisation de Gestion des Déchets ont été intégrés à la Charte de Gestion (disponible sur le site de Färm à partir de septembre), charte signée par tous les affiliés présents et à venir. Ainsi, aujourd’hui ce sont 9 magasins à Bruxelles et en Wallonie qui sont concernés. D’ici quelques années, il est prévu que cela en concerne 17.

Comme premiers résultats tangibles dès 2018, deux secteurs sont à relever : l’électricité et les déchets organiques.

  • Résultats photo3 {JPEG}Electricité : 75% des entités de Färm se fournissaient auprès d’Energie2030, une coopérative produisant de l’énergie renouvelable et fournissant exclusivement l’électricité qu’elle produit (pas de verdurisation par certificats).
  • Déchets organiques : Tous nos magasins et l’atelier de cuisine faisaient le tri des déchets organiques, et 3 d’entre eux les traitaient via un compost.

Ces éléments sont des premiers signes d’actions concrètes pour des pratiques plus durables, y compris pour ce qui ne concerne pas l’alimentaire directement mais tout de même lié à notre activité.

Au final, la participation au projet CosyFood aura eu plusieurs influences auprès de Färm. Nous ne parlerons pas forcément de grande révolution pour tout, mais plutôt des coups supplémentaires sur le clou, pour nous rappeler l’importance d’être exigeant et d’aller plus loin. Nos exigences et engagements sont formalisés dans 4 Chartes (disponibles sur notre site ( www.farm.coop) à partir de septembre 2019).

  • La Charte Gestion assure la cohérence des engagements et des actions entreprises par Färm en termes de gestion et d’approvisionnement de services et biens divers.
  • La Charte Produits de Färm continue d’accepter de nombreux produits pour s’adresser au plus grand nombre, mais comprend plusieurs exigences quant à l’origine des produits par exemple, ou la certification commerce équitable pour certains produits : café, chocolat…
  • Résultats photo4 {JPEG}Résultats NU {PNG}La Charte filière et commerciale prévoit que tous les magasins Färm propose les produits des filières co-construites par Färm sous la marque Nu! Cette marque ne propose que des produits locaux, en filière courte et transparente, au sein de laquelle une rémunération décente et équitable est assurée pour chacun des acteurs, y compris les producteurs évidemment.
  • La Charte Sociale et de Gouvernance Participative formalise la possibilité (et le devoir) de participer à différents organes transversaux au sein de Färm, de manière à s’assurer que le développement du projet puisse se faire en bonne intelligence et avec les intelligences, savoirs et points de vue du plus grand nombre.

Si cela est valable pour le fonctionnement opérationnel, la participation de chaque catégorie de coopérateurs, représentant les différentes parties prenantes de ce système de distribution (investisseurs, directeurs, travailleurs, clients, fournisseurs et affiliés) reste au cœur du projet, grâce à une représentation de chacune de ces catégories au conseil d’administration. Cela existait avant CosyFood, mais il est clair que la participation au projet renforce notre conviction que la gouvernance participative est importante et qu’il convient de la maintenir voire la renforcer.