Brusseau

Comment renforcer, mobiliser et valoriser les savoirs des usagers-habitants de manière à leur permettre d’enrichir la compréhension des phénomènes d’inondations à l’échelle locale et de fonder des propositions collectives et innovantes d’aménagement pour y répondre ?

Accueil

Le projet Brusseau se fonde sur un triple constat hydrologique et social.

Premièrement, à Bruxelles, les inondations sont essentiellement liées à l’importante imperméabilisation des sols et au débordement du réseau d’égout vers lequel les eaux pluviales ruissellent. Deuxièmement, elles affectent surtout les quartiers situés dans les fonds de vallées habités par des populations déjà souvent précarisées. Troisièmement, peu de place est consacrée aussi bien aux eaux pluviales dans les projets d’aménagement urbain, qu’aux habitants dans l’élaboration des programmes de lutte contre les inondations dont ils sont pourtant les premiers affectés.

En réponse à cette situation, le projet veut favoriser une solidarité entre les habitants d’un même sous bassin versant en les rassemblant au sein de Communautés Hydrologiques (living labs). Il propose de développer, à l’échelle de ces communautés, un diagnostic précis des problèmes d’inondations en faisant dialoguer des relevés issus d’instruments de mesure des flux hydrologiques avec les observations réalisées quotidiennement par des usagers-habitants. Sur cette base, il vise à l’élaboration collective de projets d’aménagements urbains qui permettent de réduire les inondations. Intégrés en intérieur d’ilot et dans l’espace public, ceux-ci favorisent l’infiltration, le stockage et l’écoulement des eaux pluviales vers le réseau hydrographique plutôt que vers les canalisations d’égouts.
Ce faisant, Brusseau souhaite contribuer à l’émergence d’une nouvelle culture de l’eau tant au niveau institutionnel qu’au niveau des habitants, qui soit plus sensible à l’eau et soucieuse de développer les conditions d’une cohabitation non dévastatrice entre les bruxellois et les eaux.

Living labs : les Communautés Hydrologiques de Forest-Sud, Forest-Nord, Jette-Sud et Jette-Nord.

Partenaires
EGEB (États Généraux de l’Eau à Bruxelles ) / HYDR (Vakgroep Hydrologie en Waterbouwkunde, VUB) / LIEU (Laboratoire interdisciplinaire en études urbaines, ULB) / Centre de recherche HABITER, (Faculté d’architecture La Cambre-Horta, ULB) / ARKIPEL / Latitude/ EcoTechnic

www.brusseau-lab.be